Interview de Sadik Cassim, premier candidat sourd aux législatives.

Lingueo est fier de vous proposer l’Interview exclusif pour Lingueo.fr et langue des signes.fr, de Sadik Cassim, le premier sourd candidat aux législatives.

Sadik Cassim

Sadik Cassim, Signant sur cette image le verbe « Se présenter »

Arnaud (Lingueo): Sadik Cassim Bonjour, pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

– Sadik Cassim: Je suis un Consultant Formateur Professionnel Sourd. Je travaille à mon compte depuis Janvier 2011 sur Châtellerault, Paris et Bordeaux.

J’enseigne la Langue des Signes Française aux Entreprises, aux Associations mais également à l’Université, pour les étudiants des sections Langues. Je donne des conseils sur les petites histoires à raconter, les poésies en LSF.

 

Arnaud (Lingueo) : Comment en êtes vous arrivé où vous êtes ?

– Sadik Cassim : A l’école,  j’apprenais l’éducation civique avec une mise en pratique par des jeux de rôles. Cela me plaisait d’effectuer tout le processus d’élection, du choix du bulletin de vote au vote lui-même, puis le dépouillement et l’annonce du gagnant.

Lorsque j’ai reçu ma toute première carte d’électeur à 18 ans, je me suis souvenu de ces séances d’éducation civique.
En 2009, au centre de formation LSF de Poitiers, le directeur sourd m’a demandé si je voulais participer à une interview sur le thème du « Citoyen Sourd ». J’ai accepté et j’ai pu m’exprimer sans difficultés à l’oral devant la caméra, sans utiliser la langue des signes.

Je suis et serai toujours un citoyen sourd !

Plus tard, j’ai pris conscience que je suis et serai toujours un citoyen sourd ! Je ne suis pas et ne serai jamais entendant ou encore malentendant. On ne récupère pas d’une surdité.

Depuis mon identité citoyenne s’est affirmée : je suis une personne sourde mais qui s’exprime autant à l’oral qu’en Langue des Signes.
J’ai pris connaissance de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances. Cette loi est très importante pour moi et la communauté des sourds. Je souhaite un jour pouvoir l’amender et la fortifier. Pour cela, je devrai être au devant de la scène pour pouvoir agir. Depuis ce jour, je suis devenu militant politique et je vote avec conviction.

 

Arnaud (Lingueo) :  Parlez nous du projet politique Handicap que vous avez proposé à Nicolas Dupont-Aignan

– Sadik Cassim : Je ne crois pas aux UMPS et les autres partis politiques. Ils sont tous pareils. Ils suivent tous le même chemin !
Je pense d’abord aux Français quelque soit leurs racines, leurs origines, religions et différences. Je suis Français et je respecte la France, mon pays.

Si je suis élu, je serai le premier député de France ayant un handicap…

Après avoir analyser l’ensemble des partis, j’ai choisi « Debout la République » car Nicolas Dupont-Aignan, dite NDA, est un homme droit et honnête. C’est un homme d’action avec des idées intelligentes contrairement aux autres hommes politiques. Je me sens proche de lui et j’ai donc adhéré à « Debout la République ».

J’ai pu proposer ma vision politique du handicap à NDA. Je souhaitais être candidat de ma 4e circonscription de la Vienne. Ils m’ont écouté et accepté. J’étais très satisfait car pour la première fois, une personne ayant un handicap pouvait se présenter en tant que candidat à une élection législative. Et si je suis élu, je serai le premier député de France ayant un handicap.

Voici mes propositions pour la politique du handicap, des jeunes et des personnes du 3e âge :

  • 100% d’accessibilité dans la vie de tous les jours pour les personnes différentes.
  • Un quota de 50 % de parité dans la vie politique pour les personnes différentes.
  • Une sensibilisation au monde du handicap dans les établissements scolaire afin de sensibiliser les jeunes et de favoriser les échanges avec les personnes différentes et les personnes du 3e âge.
  • Accentuer l’éducation civique afin que chacun respecte notre devise « Liberté, Égalité et Fraternité ».

 

– Arnaud (Lingueo) : En regardant votre vidéo, j’ai cru comprendre que Nicolas Dupont-Aignan n’avait pas son propre signe, Pourquoi ?

– Sadik Cassim : C’était en cours de réflexion. Nous avons plusieurs propres signes qui correspondent à Nicolas Dupont-Aignan. Nous vous informerons très prochainement à la prochaine vidéo

 

– Arnaud (Lingueo) : Quels sont vos projets? Votre avenir ?

– Sadik Cassim : Mon projet est d’aller plus loin dans la vie politique et pourquoi pas être nommé Ministre du Handicap.

– Arnaud (Lingueo) : En plus de la politique, quelles sont vos passions ?

– Sadik Cassim : La philosophie, la recherche, la technologie, l’internet et le tennis.

 

Arnaud (Lingueo) : Un grand merci Monsieur Cassim pour cet interview, nous vous souhaitons de remporter les élections et de mener à bout vos combats !

A lire aussi la présentation de Sadik Cassim et de Debout la République sur langue des signes française.fr : http://langue-des-signes-francaise.fr/sadik-cassim-le-premier-sourd-candidats-aux-legislatives/

Publié dans Actualité

Laisser un commentaire

Merci de remplir correctement tous les champs

Support client

Découvrez Lingueo

Lingueo sur Facebook