Pas d’anglais pas de travail ! c’est maintenant prouvé…

Rapport d’enquête : Compétences en langues étrangères, employabilité et compétitivité

Ce 24 juin 2015, un étude sur l’impact des langues en matière de recrutement, de mobilité et de performance, issue du projet « Langues et employabilité », vient de sortir.
Cette dernière a été réalisée par la DGESCO (Direction générale de l’enseignement scolaire), le CEREQ-IREDU (Centre d’études et de recherches sur les qualifications – Institut de la recherche sur l’éducation) et le CIEP (Centre international d’études pédagogiques) au cours de l’année 2014/2015, et a été financée avec le soutien de la Commission Européenne.

Cette étude présente et analyse les résultats d’enquêtes visant à identifier plus précisément les besoins des employeurs français au regard des compétences en langues étrangères. Une campagne de sensibilisation, basée sur ce rapport, sera mise en place à l’attention des élèves de l’enseignement secondaire général et professionnel ainsi que de leurs parents, pour les guider dans leur choix de langues vivantes, et notamment sur celui de la LV2 puisqu’en France, 96% des élèves prennent l’anglais comme LV1.

Dans le rapport de l’analyse des besoins des employeurs au regard des compétences en langues étrangères, vous trouverez :

  • Des éléments chiffrés sur le lien entre les compétences linguistiques, l’employabilité des individus et la compétitivité des entreprises
  • Un focus sur la formation professionnelle linguistique en France
  • Un focus sur l’enseignement des langues vivantes étrangères en France

Les principales raisons des difficultés en matière de compétences en langues étrangères

Ce rapport d’enquête révèle que le manque de compétences et la difficulté de recruter quelqu’un maîtrisant une ou plusieurs langues étrangères relèvent d’un déficit en matière de formation linguistique.
En effet, 60% des répondants exprime un problème de formation. Problème associé à l’enseignement scolaire ainsi qu’à l’enseignement universitaire, les méthodes d’apprentissage étant jugées trop peu efficientes et trop « scolaires », et le choix des secondes langues étrangères étant relayé au second plan bien qu’extrêmement important.
La formation professionnelle linguistique dans le cadre du plan de formation ou dans celui du compte personnel de formation est donc peut être la solution à ces difficultés. Même si les capacités d’apprentissage d’un adulte sont plus limitées que celles d’un enfant, mieux vaut apprendre une langue tard que jamais.

Graphique5

Les langues les plus utilisées au sein des entreprises

L’anglais, langage du commerce et de la technologie est bien évidemment la langue la plus utilisée dans le monde professionnel. Cependant, force est de constater que l’espagnol, et surtout l’allemand, sont désormais des langues qu’il est primordial de maîtriser pour évoluer d’un point de vue professionnel.
En effet, la langue allemande est de plus en plus présente dans le monde professionnel, que ce soit du fait du fort rayonnement économique des pays germanophones et de son emploi dans les échanges internationaux, et est donc plus utilisée au sein des entreprises.
On en revient donc à l’importance du choix de la seconde langue vivante à suivre. Les élèves privilégient l’espagnol à l’allemand, langue jugée plus jolie et moins agressive que la dernière. Or l’allemand sera plus utile dans le monde professionnel, et sa maîtrise un véritable atout.

Graphique6

L’utilisation des compétences écrites et orales dans les entreprises

Au sein d’une entreprise, l’emploi d’une langue étrangère implique aussi bien l’utilisation de compétences écrites que celle de compétences orales.
Comme le démontre cette étude, l’oral ne prime pas sur l’écrit, et inversement. Un employé se doit pour être performant de maîtriser la compréhension et l’expression écrite ainsi que la compréhension et l’expression orale. La maîtrise de l’écrit sans maîtriser l’oral vous portera préjudice, et vice versa puisque selon les entreprises, ces deux compétences sont aussi souvent mobilisées l’une que l’autre.

Graphique9

Le niveau requis par les entreprises en langue étrangère n°1

Le rapport nous démontre que les entreprises n’attendent pas une excellence de niveau en langue étrangère 1, plus de la moitié désirent simplement une maîtrise de cette langue qui soit suffisante pour échanger dans un cadre professionnel. Ce qui démontre bien le problème de niveau en langues étrangères.
En effet, si moins d’entreprises requièrent pas que la langue étrangère 1 soit parler couramment plutôt que simplement maîtriser, et si si très peu d’entreprises attendent que leurs employés soient bilingues, c’est bien car le niveau global des candidats dans les langues étrangères est faible, d’où de telles attentes.
Cependant, l’exigence d’une compétence linguistique est de plus en plus présentes sur les annonces, et continuera de l’être. Une bonne compétence est donc une assurance de valeur ajoutée.

Graphique13

Le nombre de langues indispensable à maîtriser

Une majorité d’entreprises n’attendent que la maîtrise d’une seule langue. Cependant, 37% des entreprises requièrent la maîtrise de deux langues étrangères. L’étude nous révèle que la nécessité d’en maîtriser deux se ressent avec l’élévation de la qualification de l’emploi proposé ainsi que du niveau d’études demandé. Ainsi, plus un poste sera important ou demandera une qualification particulière, plus la maîtrise de deux langues étrangères sera indispensable.

Graphique14

La part des offres nécessitant au moins la maîtrise de deux langues étrangères selon l’emploi

Comme évoqué précédemment, le niveau de qualification d’un emploi et le niveau d’études nécessaire pour y pourvoir détermine le besoin de la maîtrise d’une ou ou deux langues étrangères. Le graphique suivant démontre bien ce phénomène puisque l’on constate que plus le niveau de qualification requis est élevé, plus il y a d’offres nécessitant la maîtrise de deux langues étrangères est élevé.

Graphique15

Publié dans Le journal de la formation

Laisser un commentaire

Merci de remplir correctement tous les champs

Support client

Découvrez Lingueo

Lingueo sur Facebook