5 astuces pour améliorer son orthographe

Améliorer son orthographe est indispensable aujourd’hui. Bien que par le biais de notre téléphone ou des messages des réseaux sociaux, on privilégie bien volontiers les abréviations et la facilité, un message d’ordre professionnel se doit d’être parfaitement irréprochable.

Il en va de la réputation de votre entreprise. Toutefois, il n’est pas toujours facile d’écrire sans fautes d’orthographe et cela pour de nombreuses raisons.

Voici donc quelques conseils qui vous permettront d’aborder vos écrits de façon plus sereine et vous donneront les clés pour communiquer de façon parfaite.

Le correcteur orthographique

5 astuces pour améliorer son orthographe

5 astuces pour améliorer son orthographe

Des nombreuses merveilles inventées par l’informatique, le correcteur orthographique est sans aucun doute celui auquel on s’adonne le plus facilement les yeux fermés. Plus rapide qu’un dictionnaire, il demande pourtant qu’on le manipule avec précaution.

S’il est doué pour l’orthographe d’un mot, il devient beaucoup moins talentueux dès qu’il est question des accords ou de points de grammaire plus subtil. Il existe des logiciels, tel Antidote, qui proposent une correction orthographique très complète et d’un niveau incomparable par rapport à celui de votre traitement de texte.

Mais à défaut de pouvoir utiliser ce type de logiciels dédié à ceux qui sont à l’aise avec l’écriture, le correcteur doit être manié avec précaution.

La relecture

Si l’idée de relire votre texte peut vous sembler l’évidence même, il est sûrement moins évident pour vous de vous dire que vous allez faire une relecture sur papier. Pourtant, c’est là la clé pour déloger de nombreuses fautes que vous n’auriez pas vu autrement.

Tous ceux qui analysent votre comportement sur le web vous le diront, on ne lit pas du tout de la même façon sur son écran d’ordinateur que sur du papier.

Ainsi, en imprimant votre document, vous pourrez repérer et corriger plus facilement les fautes d’orthographes.

Lister votre vocabulaire

Les difficultés en français ne se font pas avec l’âge, ce sont la plupart du temps des problèmes qui viennent de l’enfance à la condition que le français soit votre langue maternelle. Les corriger va donc être une attention de tous les instants.

L’un des meilleurs moyens d’assimiler vos difficultés, particulièrement en orthographe, est de faire des listes de vocabulaire. Il y a des mots sur lesquels on bute facilement mais avoir près de soi, facilement consultable, une liste avec la bonne orthographe vous aidera à savoir si, finalement, courir prend un ou deux fois la lettre R, appeler un ou deux P ou un ou deux L.

La liste est bien sûr personnalisable à l’envi (à l’envi sans E, vous pouvez vérifiez dans le dictionnaire) et surtout modifiable avec le temps. Vous allez finir par retenir vos points faibles mais vous en découvrir d’autres que vous assimilerez et ainsi de suite.

La lecture à voix haute

Si votre environnement professionnel vous le permet, la lecture à voix haute du texte que vous venez de taper à l’ordinateur est un très bon moyen d’éviter de faire des fautes, en particulier en ce qui concerne les ponctuations et les accords.

En effet, on fait plus naturellement un accord à l’oral qu’à l’écrit. Se laisser bercer par son oreille n’est pas une solution infaillible mais elle permet tout de même d’en repérer beaucoup.

Savoir s’armer de bon outils.

Pour améliorer son orthographe en Français, il faut aussi les bons outils. Antidote sera le correcteur orthographique de référence, faire une formation DIF orthographe aussi.

Quand à s’attaquer aux règles des accords, la collection des manuels du Bled sont une très bonne solution non seulement pour vous aider mais au fur et à mesure enregistrer par vous même les règles et par voie de conséquence vous améliorer de façon très notable.

Publié dans Actualité, Cours de Français, Droit Individuel à la Formation - DIF, Le journal de la formation Tagués avec : , , , ,

Laisser un commentaire

Merci de remplir correctement tous les champs

Support client

Découvrez Lingueo

Lingueo sur Facebook